Barrières anti rhizome : utiles ou non ?

Vous aimez les bambous, les menthes et les pervenches pour leur qualité ornementale et leur parfum aromatique ? Vous avez bien raison, mais n’oubliez pas que ces plantes à racines traçantes peuvent enlaidir le jardin. Quand elles commencent à se sentir à l’aise dans le sol, elles n’hésitent pas à accaparer l’espace vital des autres plantes. Pour éviter une telle prolifération, utilisez des barrières anti rhizome. Pour en savoir davantage sur ces barrières, rendez-vous sur www.barriere-anti-racine.com.

A quoi servent les barrières anti rhizome ?

Si vous décidez de planter des plantes rhizomateuses, vous devez savoir qu’elles deviennent incontrôlables une fois qu’elles se développent. En effet, leur développement se fait de manière horizontale et rapidement. Si elles ne sont pas contrôlées, elles peuvent envahir rapidement votre jardin et même celui de votre voisin. Quand une telle chose se produit, il serait trop tard pour les contrôler.

La mise en place de barrières doit se faire avant même de planter la souche. Grâce aux barrières anti rhizome, vos plantes rhizomateuses ne risquent pas de déborder. De plus, elles constituent un excellent moyen pour cadrer vos plantes et pour mieux organiser votre jardin.

Quels matériaux utiliser pour les barrières anti rhizome ?

Si vous êtes bon bricoleur, vous pouvez utiliser des briques maçonnées  pour réaliser une cloison anti-rhizomes. Cependant, veillez à ce qu’il n’y ait pas de risque de soulèvement des racines. Si vous vous y prenez bien, les tuiles peuvent également servir d’excellentes barrières. Encore une fois, il faut veiller à ce qu’il n’y ait pas la moindre issu pour les touffes envahissantes.

Certes, il existe plusieurs méthodes qui permettent de bloquer la prolifération des plantes à rhizomes, mais l’utilisation de film plastique de polypropylène constitue la meilleure option. Il s’agit d’une matière recyclable présentant une épaisseur d’environ 1mm. Les touffes envahissantes seront bien emprisonnées et vos plantes rhizomateuses seront bien cadrées.

 

Be the first to comment on "Barrières anti rhizome : utiles ou non ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*